Questions fréquemment posées

Sur cette page, nous souhaitons vous donner de brèves réponses aux questions que vous vous posez sur les maladies rénales et – dans la mesure du possible – vous proposer des ouvrages complémentaires sur le sujet.

La page est en cours de construction. N’hésitez pas à la consulter régulièrement ! Si vous avez des questions sur un sujet ou des idées pour une FAQ, écrivez-nous à : contact@maladierenale.ch

Notions de base

Vous avez deux reins. Ils ont une forme de haricot et font chacun approximativement la taille de votre poing. Ils se trouvent de chaque côté de la colonne vertébrale, approximativement au milieu de votre dos. La plupart des personnes pensent que leurs reins sont seulement responsables de la production d’urine. En réalité, ils sont plus utiles que vous ne le pensez.

Source: Fresenius Medical Care

Lire la suite

Source: Fresenius Medical Care


La séance de dialyse est effectuée par des professionnels médicaux formés qui seront disponibles pendant le traitement. Si vous le souhaitez, vous pourrez consulter votre équipe soignante entre les traitements. Si vous désirez faire la dialyse dans un centre d’auto-prise en charge, vous gérerez seul(e) votre séance de dialyse dans un environnement clinique. Votre équipe soignante sera disponible pour vous aider pendant le traitement. On effectue généralement le traitement par hémodialyse trois fois par semaine pendant environ 4 à 5 heures. (quatre fois en cas de besoin clinique spécifique). La fréquence des traitements dépend essentiellement de vos caractéristiques physiques. On vous donnera un emploi du temps régulier des traitements, par exemple les “lundi – mercredi – vendredi à heure fixe”. C’est à vous qu’incombera la responsabilité d’arriver à temps au centre de dialyse pour votre traitement et votre équipe NephroCare se chargera du processus convenable. La fréquentation d’un centre de dialyse vous donne également la possibilité de parler à d’autres patients qui sont dans la même situation.

Source: Fresenius Medical Care

Lire la suite

Quelle: Fresenius Medical Care


Le péritoine est le nom donné à la peau fine et brillante qui recouvre la cavité abdominale et les organes internes sur une surface d'un à deux mètres carrés. Comme le péritoine est très bien irrigué, il constitue une excellente membrane d'échange naturelle. De plus, il a des propriétés similaires à celles du filtre artificiel utilisé pour l'hémodialyse : ses pores lui permettent de laisser passer certaines substances et d'en retenir d'autres. La dialyse péritonéale (DP) tire parti de ces propriétés particulières du péritoine. Une solution de dialyse stérile est introduite à intervalles réguliers dans la cavité abdominale à l'aide d'un cathéter permanent. Elle y reste d'abord pour absorber les déchets tels que l'urée ou la créatinine du sang. De plus, l'eau en excès est retirée du corps. Après un certain temps, ce liquide est évacué dans une poche et remplacé par une nouvelle solution de dialyse.

Source: Fresenius Medical Care

Quelle: Fresenius Medical Care


Une greffe de rein réussie vous permettra de mener une vie plus pratique et plus libre que la dialyse. Les médicaments aideront à prévenir le rejet du greffon et vous jouirez d’une vie relativement normale pendant de nombreuses années. Lorsqu’il décidera si vous êtes un candidat à la greffe, votre médecin tiendra compte de votre âge et de vos antécédents médicaux. Il y a une grave pénurie de donneurs d’organes, la durée d’attente en Europe avoisine les six ans. Si la greffe est la solution pour vous, vous devrez normalement continuer les dialyses en attendant l’opération.

Source: Fresenius Medical Care

Lire la suite

EN CAS DE MALADIE RÉNALE CHRONIQUE LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE EST L’ÉLÉMENT CLÉ.

Plus tôt vous saurez que vous êtes atteint de maladie rénale chronique (MRC), mieux ce sera. Votre médecin peut alors vous recommander des mesures à prendre qui se sont avérées utiles pour ralentir la progression de la maladie et préserver la fonction rénale.

Ce guide est destiné à fournir des informations sur la maladie, des conseils utiles et des liens vers d’autres ressources.

lire la suite >>>

Source: MyHealth - Les reins souffrent en silence

Faits

Prestations obligatoires pour les transplantés

Les personnes immunosupprimées ont droit au remboursement de prestations dentaires. Ces prestations sont les suivantes:

    • Remboursement du deuxième passage annuel à l’examen dentaire et chez l’hygiéniste. Le premier passage n’est pas remboursé, car il devrait être entrepris par tout le monde.
    • Remboursement de traitements dentaires lors d’inflammations ou autres lésions semblables. Les dommages dus aux caries ne sont pas remboursés, puisque un examen dentaire et un nettoyage par l’hygiéniste sont remboursés par semestre.
  • Fiche sur les frais dentaires

    Prendre ses responsabilités


    Pour clarifier la situation dès maintenant, consignez votre décision pour ou contre un don d’organes dans le Registre national du don d’organes.
    Comment puis-je m’inscrire?

    Souvent vu

    Ces patients font partie des malades silencieux, souvent cachés, qui méritent de la considération et bien plus encore. Ils ressentent au mieux une gêne importante, au pire une douleur aiguë. Ils veulent désespérément un traitement adapté. Mais jusqu'à présent, il n'y en a pas.

    Le prurit associé à la maladie rénale chronique (CKD-aP) est une démangeaison systémique qui se manifeste avec une fréquence et une intensité élevées chez les patients sous dialyse. Des études estiment qu'environ 40 % des patients atteints d'insuffisance rénale terminale souffrent de ce prurit modéré à sévère, un quart d'entre eux déclarant des cas graves. La majorité des patients dialysés (jusqu'à 70 %) en souffrent.

    Pourtant, le CKD-aP reste mal compris et chroniquement non traité. Cette maladie, qui touche des centaines de milliers de personnes dans le monde, peut être négligée par les professionnels de la santé. Cet article s'appuie sur le thème de la Journée mondiale du rein de 2021, "Bien vivre avec une maladie rénale", et traite de l'impact du CKD-aP sur la qualité de vie des patients. Il s'appuie sur des entretiens souvent éprouvants menés par Observia avec 75 patients et soignants dans sept pays différents, réalisés entre décembre 2020 et février 2021. La nature invalidante du CKD-aP et son effet gravement perturbateur sur leur vie quotidienne apparaissent ainsi au grand jour.

    lire la suite >>>

    Ce site Web utilise des cookies pour améliorer sa convivialité. Vous acceptez en continuant à utiliser le site web.

    Politique de confidentialité